Fibromes

Les fibromes, aussi appelés myomes, sont des boules de muscle (tumeurs bénignes) qui apparaissent au niveau de l’utérus. Ils peuvent varier en taille (d’un pépin de pomme à un pamplemousse) et en nombre et sont définis selon leur emplacement 1, 2 :

  • à l’intérieur de la cavité utérine, au contact de la muqueuse (sous-muqueux ou type 0 à 2), les plus responsables de saignements anormaux
  • à l’intérieur du tissu musculaire de l’utérus (intra-mural ou types 3 à 4)
  • dans la cavité pelvienne, à la surface de l’utérus (sous-séreux ou type 5 à 7), ne sont pas censés être responsables de saignements


Il s’agit d’une pathologie très répandue. Les fibromes sont les tumeurs bénignes les plus fréquentes chez la femme. Une femme sur trois serait concernée.2

Causes

On ne connaît pas bien leurs causes aujourd’hui mais on sait que leur développement est influencé par les hormones féminines, en particulier les œstrogènes.3 Ils surviennent plus souvent chez les femmes entre 30 et 50 ans et régressent après la ménopause. Ils touchent essentiellement les femmes d’origine africaine et celles en surpoids ou obèses 1, 3. En effet, le risque de développer un fibrome en cas d’obésité est deux à trois fois supérieur à la moyenne.4 L’hérédité joue également un rôle prépondérant.5 Si votre mère a eu un ou des fibromes, votre risque d’en développer un est 2,5 fois supérieur à la moyenne.6 La bonne nouvelle c’est que si vous avez des enfants, votre risque de développer un fibrome est moins élevé : plus vous avez d’enfants, plus votre risque diminue.5, 7

Symptômes

La plupart du temps les fibromes ne déclenchent aucun symptôme.8 Chez ces patientes, ils sont la plupart du temps responsables de règles abondantes pouvant entraîner une anémie ou de saignements entre les règles (métrorragies) si le fibrome retentit sur la cavité utérine. Lorsque les fibromes sont volumineux, ils peuvent comprimer les organes de voisinages comme la vessie ou le rectum. Ils peuvent alors être responsables de fuites urinaires, d’envies fréquentes, de difficultés à uriner ou de constipation, , d’une sensation de poids dans le petit bassin plus ou moins douloureuse, de douleurs lors des rapports sexuels, … 2, 9
Si les fibromes ne sont pas traités, des complications comme une infertilité peuvent survenir.2 Si toutefois vous tombez enceinte, les fibromes peuvent être responsables de douleurs et augmenter le risque de10 :

  • Fausses couches
  • Menace d’accouchement prématuré
  • Accouchement par césarienne

Vous pensez avoir un fibrome ? Parlez-en à votre gynécologue.