Maladies générales (systémiques)

Certaines maladies générales, dites systémiques, peuvent également contribuer à l’apparition de saignements utérins anormaux ou de règles abondantes.1, 2

Il s’agit par exemple 1, 2 :

  • de pathologies endocriniennes comme l’hypothyroïdie
  • du lupus
  • de dysfonctionnements au niveau du foie comme une insuffisance hépatique
  • d’insuffisance rénale

Ces situations, peuvent générer une production anormale d’œstrogènes (hyperœstrogénie) ou des troubles de la coagulation à l’origine de saignements utérins anormaux.1, 2 Si vous souffrez de saignements abondants, parlez-en à votre gynécologue.